top of page

L'interview de Victor Darbellay

[𝑰𝑵𝑻𝑬𝑹𝑽𝑰𝑬𝑾 ] Le vainqueur du Championnat interne vitesse de la Tzoumaz 2023, Victor Darbellay, se prépare déjà pour la prochaine saison. L’occasion de pousser la porte de son entreprise à Martigny, le Garage Darbellay, pour le rencontrer avant de le voir plonger dans les entrailles de sa Formule. Découverte.

𝗩𝗶𝗰𝘁𝗼𝗿, 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲 𝗹'𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻? 𝗘𝗹𝗹𝗲 𝗻'𝗲𝘀𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝘁𝗿𝗼𝗽 𝗹𝗼𝗻𝗴𝘂𝗲 ?

L'attente pour retourner derrière le volant est très longue ! Mais le temps passe beaucoup plus vite à l'atelier, entre les réparations, révisions et quelques améliorations. Finalement, l'hiver passe en un claquement de doigts et je suis toujours au stress pour la 1ère course.



𝗘𝗻 𝟮𝟬𝟮𝟯, 𝘁𝘂 𝗮𝘀 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲́ 𝗱'𝗲𝘅𝗰𝗲𝗹𝗹𝗲𝗻𝘁𝗲𝘀 𝗱𝗶𝘀𝗽𝗼𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘁𝗮 𝗳𝗼𝗿𝗺𝘂𝗹𝗲. 𝗧𝘂 𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝟭𝗲̀𝗿𝗲 𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 ?

C'était une jolie saison d'apprentissage et lors de la prochaine, l'apprentissage continuera, car rien n'est acquis. Cette voiture à un très gros potentiel et des possibilités de réglage infinies mais pour la connaître et me connaître je dois apprendre la patience. Le fait d'avoir été plusieurs jeunes à débuter la saison dernière, avec les mêmes voitures, a été un plus pour moi. On a dû s'attacher les baskets à chaque course pour ne pas perdre le rythme et on ne se faisait pas de cadeaux. Mais c'est ça qui nous fait tous progresser et nous donne de l'intérêt pour ce sport que l'on aime tant

𝗘𝗻 𝗳𝗶𝗻 𝗱𝗲 𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻, 𝘁𝘂 𝗮𝘀 𝗿𝗲𝗺𝗽𝗼𝗿𝘁𝗲́ 𝗹𝗲 𝗖𝗵𝗮𝗺𝗽𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝘁 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝗻𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝘇𝗼𝘂𝗺𝗮𝘇 𝗰𝗮𝘁𝗲́𝗴𝗼𝗿𝗶𝗲 𝘃𝗶𝘁𝗲𝘀𝘀𝗲, 𝗲𝘁 𝘀𝗮𝗻𝘀 𝘁𝗿𝗮𝗵𝗶𝗿 𝗱𝗲 𝘀𝗲𝗰𝗿𝗲𝘁𝘀, 𝗰𝗲𝗹𝗮 𝘁'𝗮 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗲𝘅𝘁𝗿𝗲̂𝗺𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗹𝗮𝗶𝘀𝗶𝗿 ?

Oui j'étais très heureux ! Après plusieurs années à la Tzoum’, j'ai été une première fois 4ème, puis deux fois 3ème et une fois 2ème... Alors réussir à avoir cette fameuse coupe dans mon salon est très satisfaisant ! Surtout en sachant que depuis plusieurs années, elle n'était pas chez n'importe qui (ndlr: chez Éric Berguerand, multiple Champion Suisse de la Montagne)



𝗣𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗾𝘂𝗶 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲, 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝘃𝗼𝗶𝘀-𝘁𝘂 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗿𝗼𝗴𝗿𝗮𝗺𝗺𝗲 ?

Je vais faire une saison du même style que celle de 2023, sans championnat précis. Quelques courses à l'étranger et quelques courses en Suisse. Juste me faire plaisir sur des parcours que j'apprécie.

𝗢𝗻 𝗶𝗺𝗮𝗴𝗶𝗻𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝗽𝗮𝗿𝗲𝗿 𝘂𝗻𝗲 𝘃𝗼𝗶𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗹𝗮 𝘁𝗶𝗲𝗻𝗻𝗲 𝗱𝗲𝗺𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗱𝘂 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝗱𝗲 𝗲𝘁 𝗹'𝗲́𝗻𝗲𝗿𝗴𝗶𝗲. 𝗘𝗻 𝗽𝗹𝗲𝗶𝗻𝗲 𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻, 𝗾𝘂𝗮𝗻𝗱 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀𝗲𝘀 𝘀'𝗲𝗻𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻𝗲𝗻𝘁, 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀'𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝘂𝗹𝗲 𝘁𝗮 𝘀𝗲𝗺𝗮𝗶𝗻𝗲, 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗷𝗼𝗯 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗽𝗿𝗲́𝗽𝗮𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 ?

C'est parfois compliqué, c'est aussi pour cela que je ne fais pas de planning avec plus de 2 courses d'affilées. Un grand litige entre responsabilités professionnelles et envies personnelles.

Cette année sera un peu différente car j'ai désormais un ouvrier avec moi au garage, sur qui je peux réellement compter. Toutefois, pour ma clientèle, je ne peux pas me permettre de travailler à 60% ou 80% tout au long de la saison. Pour compenser le temps qu'il me manque et pour gérer l'intendance, je suis bien entouré avec Marion, ma famille et mes amis qui aiment tout autant que moi ce monde et m'aident beaucoup dans les préparatifs. Cela me fait gagner un temps précieux.



𝗤𝘂𝗲𝗹𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝘁𝗲𝘀 𝗼𝗯𝗷𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗾𝘂𝗶 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲 ?

Le premier objectif est le plaisir. Comme je l'ai déjà dit, je ne joue pas de championnat. Donc je ferai de mon mieux à chaque course. Battre les temps de référence de l'année 2023, essayer d'être le plus haut possible dans le classement sans casses et vivre des belles batailles avec les potes de la catégorie 2 litres. Pour bien, la cerise sur le gâteau serait de garder la coupe de la Tzoumaz à la maison, maintenant qu'elle a une place à elle

Nous souhaitons une excellente saison à Victor Darbellay et tout son team. Nous sommes très fiers de vous voir évoluer sous nos couleurs.



Posts similaires

Voir tout

Yorumlar


bottom of page