top of page

« Je pense que je n’ai pas raté une édition du RIV depuis mes 10 ans » Marine Maye, nouvelle membre et copilote

L’Atelier de la Tzoumaz est très fier d’accueillir chaque année de nouveaux membres, à l’image de Marine Maye Codriver qui vient de nous rejoindre et qui a déjà derrière elle de nombreux rallyes.

La copilote valaisanne s’associe à la Tzoumaz et avant de prendre la route de son prochain rallye - elle qui en a déjà fait trois cette année - elle nous accorde une interview. Rencontre avec cette passionnée qui dort, respire et vit rallye 🔥


𝗠𝗮𝗿𝗶𝗻𝗲, 𝗽𝗲𝘂𝘅-𝘁𝘂 𝘁𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗻𝘁𝗲𝗿 𝗲𝗻 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗺𝗼𝘁𝘀 ?

J’ai 26 ans, j’habite à Ardon et je travaille à Martigny en tant que responsable Hôtelière.



𝗖𝗼𝗺𝗯𝗶𝗲𝗻 𝗱𝗲 𝗿𝗮𝗹𝗹𝘆𝗲𝘀 𝗮𝘀-𝘁𝘂 𝗱𝗲́𝗷𝗮̀ 𝗮̀ 𝘁𝗼𝗻 𝗮𝗰𝘁𝗶𝗳 𝗱𝗲𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗾𝘂𝗲 𝘁𝘂 𝗮𝘀 𝗱𝗲́𝗯𝘂𝘁𝗲́ ?

Je dois être à mon 46ème rallye, si je ne me trompe pas. 


𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘁'𝗲𝘀 𝘃𝗲𝗻𝘂𝗲 𝗹𝗮 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝘀𝗽𝗼𝗿𝘁 𝗮𝘂𝘁𝗼𝗺𝗼𝗯𝗶𝗹𝗲 𝗲𝘁 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝘂𝗹𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲 𝗿𝗮𝗹𝗹𝘆𝗲 ?

Je pense que c’est de famille, mon papa était copilote dans les années 80 et ma maman m’emmenait suivre le Rallye du Valais chaque année. Je pense que je n’ai pas raté une édition depuis mes 10 ans. 



𝗘𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂'𝘂𝗻 𝗷𝗼𝘂𝗿 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝘃𝗼𝗹𝗮𝗻𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗱𝗲𝘃𝗲𝗻𝗶𝗿 𝗹'𝘂𝗻 𝗱𝗲 𝘁𝗲𝘀 𝗼𝗯𝗷𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀 ?

Dans mes objectifs non, j’ai eu essayé sur des bases d’essais pour me rendre compte des sensations, mais j’ai très vite remarqué que je n’étais pas faite pour ça, le travail de copilote me correspond beaucoup mieux, d’ailleurs je préfère largement le copilotage.


𝗤𝘂'𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝘁𝗲 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝗿𝗼̂𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗽𝗶𝗹𝗼𝘁𝗲 ?

Tout me passionne, que ce soit de la préparation et la logistique d’avant rallye aux aspects plus techniques comme les consommations et l’organisation de la semaine de rallye avec le team jusqu’à la partie « plaisir » de la gestion du timing et de l’itinéraire à la diction des notes en spéciales! C’est un ensemble, je n’arriverai pas à choisir 😁



𝗗𝗲 𝗻𝗼𝗺𝗯𝗿𝗲𝘂𝘅 𝗷𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝗿𝗮𝗶𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗹𝗮𝗻𝗰𝗲𝗿 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝘀𝗽𝗼𝗿𝘁 𝗮𝘂𝘁𝗼𝗺𝗼𝗯𝗶𝗹𝗲. 𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮𝗶𝘀-𝘁𝘂 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗼𝗻𝗻𝗲𝗿 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝘁𝗼𝗶 𝗲𝘁 𝗱𝗲𝘃𝗲𝗻𝗶𝗿 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗼𝗽𝗶𝗹𝗼𝘁𝗲 𝗿𝗲𝗻𝗼𝗺𝗺𝗲́𝗲 ?

Qu’il faut y essayer sans hésiter pour commencer, le chemin des débuts est parfois compliqué mais avec une bonne préparation avant le lancement et demander de l’aide en cas de questionnement, ça ne peut qu’être réussi! 


𝗗𝘂𝗿𝗮𝗻𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀, 𝘁𝘂 𝗮𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗶𝗽𝗲́ 𝗮̀ 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗮𝗻𝗰𝗵𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗖𝗵𝗮𝗺𝗽𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝘁 𝗱𝘂 𝗠𝗼𝗻𝗱𝗲! 𝗖𝗮 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗾𝘂𝗼𝗶 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝘀𝗲𝗻𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗱𝗲́𝗽𝗮𝗿𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗲̂𝗺𝗲𝘀 𝘀𝗽𝗲́𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗢𝗴𝗶𝗲𝗿, 𝗡𝗲𝘂𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗼𝗿𝘁 ?

C’était une chance et un rêve pour ma part. Les manches de championnat d’Europe ou du Monde demandent beaucoup de rigueur aussi, elles ne laissent presque pas la place à la moindre erreur que ce soit dans la préparation et l’organisation et pendant le rallye pour le copilote ou le pilote, mais participer à une telle manche est un accomplissement incroyable et une satisfaction personnelle que je ne suis pas prête d’oublier. 


𝗤𝘂𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝘃𝗼𝗶𝘀-𝘁𝘂 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝘀𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝟮𝟬𝟮𝟰 ? 

Je serai aux côtés de Nicolas Lathion pour le Championnat Suisse en Skoda Fabia et aux côtés d’Ayrton Lechartier (pilote français) pour de la coupe de France et quelques manches en championnat de France sur une Citroën C3.


La saison de Marine sera bien chargée, mais comme vous l’avez compris, la jeune copilote d’Ardon adore le baquet de droite. C’est donc tout naturel que son programme est déjà bien rempli.

On lui souhaite la bienvenue à la Tzoumaz et une excellente saison 2024!

Posts similaires

Voir tout

Commentaires


bottom of page